Home Soyez prêt : Faites évaluer votre propriété avant que Dame Nature ne...

    Soyez prêt : Faites évaluer votre propriété avant que Dame Nature ne vous surprenne

    178
    0

    Les catastrophes naturelles et graves événements météorologiques présentent un risque important à de nombreux propriétaires canadiens. Ces dernières années, les inondations, tempêtes de verglas et feux de forêt ont causés de lourds dégâts à de grandes régions urbaines et rurales, déstabilisant les familles, collectivités et économies.

    Le Canada enregistre des pertes assurées de l’ordre d’un milliard de dollars par année par suite d’événements catastrophiques, selon le Bureau d’assurance du Canada (BAC). Par exemple, le feu de forêt de 2016 dans le Nord de l’Alberta a été, de loin, la catastrophe naturelle assurée la plus coûteuse de l’histoire canadienne, le total des dommages estimés aux biens assurés s’élevant à quelque 3,58 milliards de dollars, a déclaré le BAC dans son rapport de juillet 2016. C’est plus du double du record antérieur, l’inondation de 2013 dans le Sud de l’Alberta, qui a coûté 1,7 milliard de dollars en réclamations d’assurance, dans le rapport Assurances de dommages au Canada 2016  du BAC.

    Le nombre et le coût des pertes catastrophiques au Canada n’ont cessé d’augmenter au cours des dernières décennies. Ce phénomène ne se manifeste pas seulement au Canada puisqu’il s’agit d’une tendance mondiale.

    Il va sans dire que les effets dévastateurs de graves événements météorologiques menacent tous les Canadiens, de sorte que tous les propriétaires doivent être prêts à toutes éventualités. Il est déjà assez traumatisant de voir sa maison détruite et sa famille en détresse sans avoir en plus à surmonter les difficultés de recouvrer vos pertes après un désastre.

    Les propriétaires sont souvent informés de la marche à suivre en cas de désastre pour se remettre d’une perte traumatisante. Mais y a-t-il des mesures qu’un propriétaire peut prendre avant un tel événement pour accélérer le processus de réclamation d’assurance et se remettre sur pied plus rapidement? Heureusement, la réponse à cette question est oui.

    Les évaluations immobilières peuvent aider à déterminer la valeur de remplacement

    Le fait d’avoir en main une évaluation à jour de votre propriété avant que ne se produise une catastrophe naturelle vous donnera la tranquillité  d’esprit dont vous avez besoin. Votre évaluateur vous donnera les renseignements qu’une société d’assurance exige pour déterminer la vraie valeur de remplacement de votre bien.

    Les propriétaires doivent donc embaucher un évaluateur dans le but d’utiliser son rapport d’évaluation aux fins de l’assurance.  La société d’assurance sera ainsi mieux en mesure de déterminer le coût de remplacement de votre propriété comme si « neuve ».

    Pour calculer le coût de remplacement, l’évaluateur rassemblera un compte rendu détaillé des caractéristiques de la propriété, y compris :

    • L’âge
    • Le type d’habitation
    • La superficie de l’habitation
    • La conception
    • La finition intérieure et extérieure
    • Les systèmes de chauffage et de climatisation
    • Les caractéristiques uniques telles les foyers, appareils ménagers faits sur mesure ou dispositifs de sécurité
    • Les aménagements du site tels que garage, terrasse, piscines et dépendances, etc.

    Ces données sont requises dans le calcul du coût de reconstruction de votre maison et de ses améliorations. L’évaluateur pourra aussi faire des recherches sur les renseignements concernant le prêteur, la taxe foncière, les permis de construction et de rénovation, les enregistrements multiples, les données publiques et privées, les évaluations et autres renseignements fiables de tierces parties afin de recueillir le plus de renseignements possible sur la propriété.

    L’importance de trouver un évaluateur professionnel qualifié

    Toutes les évaluations effectuées par des évaluateurs désignés doivent se conformer à des normes professionnelles. Par exemple, les évaluateurs désignés par l’Institut canadien des évaluateurs doivent satisfaire aux Normes uniformes de pratique professionnelle en matière d’évaluation au Canada (NUPPEC).  Le recours à un évaluateur désigné vous soustraira au stress que vous et votre famille pourriez subir en période émotionnelle et tumultueuse.

    Normalement, la société d’assurance demanderait une estimation du coût de remplacement d’un bien avec le même matériel. On s’attend à ce que le remplacement remette la propriété à sa conception et finition antérieure à une date effective. On doit se rappeler qu’il s’agit de la valeur de remplacement et non de la  valeur marchande.

    La société d’assurance peut aussi demander que l’évaluateur fournisse une juste valeur marchande de la propriété à une date effective. La valeur marchande est fondée sur les données probantes de ventes récentes de propriétés semblables.

    La date effective peut être la date de l’incident, ou une date antérieure ou postérieure à l’incident.

    Utilisez cette liste de choses à faire pour protéger la valeur de votre bien immobilier en cas de désastre naturel :

    1. Prenez des photos de l’intérieur et de l’extérieur de votre propriété et de son contenu.
    2. Conservez les reçus et factures d’améliorations et rénovations dans un coffret résistant au feu ou dans un coffret de sûreté à la banque
    3. Embauchez un évaluateur pour obtenir une estimation indépendante et objective de la valeur de remplacement ou de la valeur marchande de votre bien immobilier. L’estimation devrait inclure la valeur calculée selon la méthode du coût. Il n’est pas nécessaire de faire cette estimation à chaque année, mais peut-être tous les cinq ans ou après toutes améliorations majeures à votre résidence depuis le renouvellement de votre police.
    4. Demandez à votre assureur de faire une mise à jour annuelle du coût de remplacement à neuf de votre logement et de toutes les améliorations au site (garage, terrasse, dépendances, etc.). Vous aurez ainsi l’assurance que le coût de remplacement sur votre police reflète les taux et coûts courants de construction.
    5. Procurez-vous une assurance immobilière et une assurance de vos biens personnels.
    6. Conservez une liste des articles que vous possédez et des caractéristiques de votre demeure.
    7. Informez-vous au sujet du fonds de secours en cas de catastrophe et de la marche à suivre pour communiquer avec les autorités locales.
    8. Étudiez les renseignements au sujet des préparations aux situations d’urgence en visitant les agences provinciales suivantes :

    Alberta : Alberta Emergency Management Agency
    Colombie-Britannique : Emergency Management BC

    Manitoba : Manitoba Emergency Measures Organization 

    Nouveau-Brunswick: New Brunswick Emergency Measures Organization 

    Terre-Neuve et Labrador: Newfoundland and Labrador Fire and Emergency Services

    Territoires du Nord-ouest : Northwest Territories Emergency Management Organization 

    Nouvelle-Écosse : Nova Scotia Emergency Management Office 

    Nunavut : Nunavut Emergency Management 

    Ontario : Office of the Fire Marshal and Emergency Management

    Île du Prince-Édouard : Prince Edward Island Emergency Measures Organization 
    Québec: Québec – Ministère de la sécurité publique

    Saskatchewan : Saskatchewan Emergency Management Organization 

    Yukon : Yukon Emergency Measures Organization 

     

     

    Chef de la direction, MBA, CAE

    Keith Lancastle est chef de la direction de l’Institut canadien des évaluateurs depuis septembre 2011. À ce titre, il est responsable de la mise au point de l’orientation stratégique de l’Institut et de la gestion des activités quotidiennes.

    PARTAGEZ
    Article précédenteBeyond The Appraisal Report: The Appraiser’s Voice
    Article prochaineThe Day the World Changed; Carpe Diem!

    LAISSEZ UN RÉPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here